Les vols de nuit au-dessus de Genk le prouvent: l'éclairage public pourra gagner en efficacité énergétique

Mercredi 10 mai 2017 — EDF Luminus a effectué des vols de nuit au-dessus de la ville de Genk afin de cartographier l'éclairage public et de le faire évoluer vers un dispositif plus durable, doté d’une meilleure efficacité énergétique. Grâce à des aménagements élémentaires, Genk pourra économiser immédiatement 10% sur ses factures d'énergie en adaptant ses régimes d’éclairage et en remplaçant les lampes au mercure. Le passage général aux LED permettra à plus long terme une nouvelle économie pouvant atteindre 50%, soit une réduction totale de l’empreinte carbone de 400 tonnes de CO2 par an.

 

Vols de nuit

L'éclairage public est, dans de nombreuses villes et communes, responsable de la majeure partie de la consommation d’électricité. À Genk, les dépenses liées à l’éclairage public représentaient environ 25% de la facture d’électricité totale. EDF Luminus a effectué des vols de nuit au-dessus de la ville pour analyser l'éclairage public et mettre en place un « plan lumière » durable et moins énergivore, unique en Belgique.

Cette action entre dans le cadre de la convention de coopération que la ville de Genk et EDF Luminus ont signée afin d’échanger de l’expertise et de développer des projets concrets, durables et innovants en matière de villes intelligentes. Les avantages visés sont nombreux : améliorer la sécurité et le confort des citoyens, optimaliser la consommation d’énergie, investir durablement dans les technologies intelligentes et gérer la pollution lumineuse.

Réduction de l’empreinte écologique – baisse de la facture énergétique

Les résultats sont éloquents : la ville de Genk pourra économiser 10% sur sa facture énergétique, soit 60.000 EUR par an, et réduira son empreinte énergétique de 100 tonnes de CO2. C’est possible grâce à quelques mesures simples telles que des ajustements des régimes d’éclairage d’une part et le remplacement des sources au mercure par des lampes moins énergivores d’autre part.

Un bon plan d'éclairage vise une utilisation rationnelle de l'énergie, mais aussi la sécurité et le confort

Les vols de nuit ont permis de constater que le régime de jour, de soirée et de nuit de l’éclairage public était activé à des moments différents en divers points de la ville sans aucune explication logique à ces différences.

Il a donc été proposé d’harmoniser les régimes d’éclairage et d’y intégrer l’illumination des monuments, ce qui n’était pas encore le cas. Concrètement, l’idée est de ne plus prolonger le régime de soirée jusqu’à minuit, mais jusqu’à 22h30. Par ailleurs, le matin, l’éclairage serait activé dès 6h30 au lieu de 8h30 actuellement. Ceci favorisera la sécurité générale des déplacements matinaux, surtout pour les usagers vulnérables.

Grégoire Dallemagne, CEO d’EDF Luminus : « La lutte contre le réchauffement climatique est notre priorité absolue. Par conséquent, nous aidons les consommateurs, les entreprises, les institutions publiques et les gouvernements à consommer moins, et plus intelligemment. Ce plan d’éclairage est une réalisation concrète qui est non seulement positive pour l'environnement et le budget de la ville, mais qui a aussi le mérite d’augmenter la sécurité et le confort des citoyens ».

Wim Dries, bourgmestre de la ville de Genk: « Depuis toujours, la ville de Genk travaille de manière fondée et rigoureuse. A court terme, ce plan lumière est déjà une belle réussite, mais il nous donne surtout la possibilité de continuer à améliorer notre éclairage public valablement et en toute connaissance de cause pour nos habitants, mais aussi pour l’environnement. »