Les colonies d’abeilles accueillies par EDF Luminus ont franchi le cap de l’hiver en excellente santé : 100% de taux de survie grâce à un partenaire expert

Depuis mai 2014, 12 colonies d’abeilles sont installées sur 4 sites d’EDF Luminus, dans le cadre d’un partenariat signé avec BeeOdiversity. Le but de ce partenariat : contribuer à la préservation des abeilles, gravement menacées. A l’issue de l’hiver, le bilan est très positif : les 12 colonies installées notamment sur les sites des centrales de Seraing et Ringvaart sont en excellente santé.

 

Le constat est alarmant : les abeilles disparaissent progressivement en Belgique – et ailleurs en Europe. En dix ans, le taux de mortalité des abeilles en Belgique est passé de 17% (en 2004) à 32% (en 2013).  Les causes sont multiples : manque de nourriture adaptée, maladies, pesticides, hivers parfois rudes. Les conséquences peuvent devenir graves : 84% des espèces cultivées en Europe dépendent des insectes pollinisateurs.

EDF Luminus s’engage depuis des années à contribuer à la protection de la biodiversité, au-delà du respect des réglementations en vigueur, chaque fois que cela est possible. Dans cette optique, l’entreprise a décidé de s’engager très concrètement pour la préservation des abeilles, et a conclu fin 2013 un partenariat avec BeeOdiversity, une jeune société qui gère plus de 250 colonies. BeeOdiversity réalise le monitoring de la mortalité des abeilles domestiques pour l’ensemble de la Belgique, en partenariat notamment avec les universités de Gand et de Liège depuis 2004. Elle propose aux apiculteurs ayant subi des pertes de leur fournir des abeilles à titre gratuit, en échange du suivi d’un protocole rigoureux, centré sur la préservation de l’abeille plutôt que la production de miel. Plus d’une centaine d’apiculteurs sont aujourd’hui déjà partenaires de BeeOdiversity.

Pour mener à bien ce projet, il a fallu :

  • Choisir les sites les plus à même de fournir une nourriture appropriée, dans un rayon de trois kilomètres, de mars à octobre - ainsi, les ruches sont installées dans des zones champêtres plutôt qu’en ville.
  • Identifier précisément les emplacements permettant de respecter la réglementation en matière de localisation des colonies (à plus de 20 mètres des chemins publics, ou à moins de 10 m en cas d’écran d’au moins 2 mètres de hauteur).
  • Informer le personnel des dispositions à prendre pour éviter toute piqûre, et comment agir en cas de piqûre
  • Suivre le protocole prévu par Beeodiversity, qui garantit un taux de mortalité inférieur à 5%.
  • Inspecter périodiquement les colonies pour vérifier leur bon état de santé.

Le bilan établi début mars par Beeodiversity, à l’issue de l’hiver, montre que toutes les conditions sont réunies pour que la récolte de miel attendue cet été se déroule dans d’excellentes conditions.

 

photo Beeodiversity
photo Beeodiversity

Published with Prezly